La biomasse, un choix évident

Si l'énergie biomasse est la plus subventionnée aujourd'hui ce n'est pas un hasard. 

Depuis plusieurs années maintenant, la France tout comme le reste de l’Europe a affirmé ses engagements à réduire les gaz à effet de serre et sa dépendance aux énergies fossiles. Porté par une attente fortement exprimé par la population, nous sommes entrés dans un cycle irréversible d’évolution dans nos choix de consommation et le mode de chauffage devient la pierre angulaire de l’évolution de l’habitat. Après des efforts significatifs dans l’isolation ou les menuiseries extérieures, la biomasse devient à son tour le mode de chauffage qui profite des nombreux dispositifs d’aides fiscales pour encourager et accélérer son déploiement. Ce choix de privilégier la biomasse n’est pas anodin, puisque c’est de loin l’énergie qui rejette le moins de dioxyde de carbone (CO2) 

* 234 pour le gaz naturel et 274 pour le propane
** 600 en période de forte demande en hiver. Sources ADEME 2014 – SNPGB 

comparaison_chauffage.png

Emission de gaz à effet de serre pour un 1kWh de chauffage

Au-delà d'un choix environnemental le choix d'un chauffage biomasse offre plusieurs avantages :

- Production locale de granulés bois, dans les forêts françaises ou européennes certifiées PEFC.

- Consommable peu variable aux évolutions du marché